Les bonnes pratiques pour garantir le bon fonctionnement d’un vérin hydraulique

Les vérins hydrauliques sont des appareils utilisés dans de nombreux secteurs d’activités comme l’industrie, le BTP, l’agriculture ou encore dans les transports. Cet appareil qui existe depuis plusieurs siècles et donc le fonctionnement est à la fois simple et génial d’ingéniosité est exposé à des forces incroyables. Si on n’en pas particulièrement soin, il peut donc s’abimer et tomber en panne. De bonnes pratiques permettent d’augmenter sa durée de vie. Découvrez lesquelles.

Changer les joints régulièrement

La première source d’usure lors de l’utilisation d’un vérin se passe au niveau des joints en caoutchouc qui ferment et assurent l’étanchéité des différentes chambres contenant le liquide hydraulique. Ces petites pièces sont chargées de retenir toute la pression injectée dans le cylindre. Il est donc normal qu’avec le temps, ils s’abiment. Si on les conserve trop longtemps, ils finissent par lâcher, entraînant une fuite externe de fluide. Lorsqu’on en arrive là, le vérin cesse de fonctionner. C’est d’ailleurs pour cela que lorsque des entreprises comme SAH Leduc Réparation font face à des problèmes de panne, les joints en caoutchouc sont systématiquement changés pour repousser l’échéance d’une rupture du joint.

Ne jamais forcer sur le vérin

C’est une des grandes causes de dysfonctionnement : les vérins hydrauliques sont des équipements capables de déployer une très grande puissance mécanique. Parfois, lors de l’utilisation d’un tel outil, on se retrouve près des limites de sa capacité. Par exemple lorsqu’on a une charge très lourde à porter ou un matériau particulièrement dur à briser. Le manipulateur peut alors être tenté de forcer sur le piston. C’est exactement ce qu’il faut éviter. En effet, la tige est conçue pour absorber une certaine résistance. Si on dépasse ce niveau d’engagement, elle peut tordre, rendant inutilisable de vérin.

Résultat, on est obligé de la redresser ou de procéder à son remplacement ce qui représente un coût non négligeable et surtout, demande de nombreux équipements techniques pour démonter le circuit hydraulique.

Purger l’huile régulièrement

Le fluide qui mit sous pression qui permet au vérin hydraulique d’exercer des forces mécaniques importantes est une huile minérale. Ce dernier peut s’user au fil du temps. Il peut par exemple y avoir des bulles d’air qui rentrent dans le circuit ou tout simplement une fatigue de l’huile.

Lorsque celle-ci cristallise, le risque est d’avoir des petits morceaux qui rayent l’intérieur du fût. Résultat, on se retrouve avec des problèmes au niveau de l’étanchéité entraînant des fuites de liquide.

Pour éviter cela, il est recommandé de procéder à des purges régulières du liquide. Il faut donc démonter les différents composants du vérin et évacuer l’huile minérale.

On remonte ensuite dans l’ordre chaque élément et on réinjecte à l’intérieur le liquide qu’il faut alors pressuriser.

Cela doit être fait à l’aide d’un banc hydraulique dans lequel on connecte un circuit externe permettant de réguler la pression du circuit.

En suivant ces quelques conseils vous pouvez être sûr de garantir un bon fonctionnement à votre équipement, augmentant ainsi nettement sa durée de vie et ses capacités dans la durée.

Rédigé par
Plus d'articles de Queneau

Les quatre (4) avantages du crédit renouvelable

Les établissements financiers proposent une diversité de crédits à leur clientèle. Peu...
Lire la suite