Quelles sont les formalités pour visiter le Canada ?

Si vous avez décidé d’aller visiter la belle province de nos cousins québécois ou de vous rendre au Canada anglophone, il vous faut désormais accomplir certaines démarches même en votre qualité de simple touriste. Il s’agit d’une sorte de visa dénommé Autorisation de Voyage Electronique qui s’impose aussi pour tous les voyageurs provenant de France, Belgique ou Suisse, alors que ce n’était pas le cas jusqu’au 15 mars 2016.

Comment peut-on se procurer le fameux “AVE” ?

Pour préparer son voyage avec pour destination le Canada, le premier réflexe est de vérifier la validité de son passeport. Cette autorisation de voyage est électronique car elle s’obtient par internet. Il faut donc se munir aussi d’une carte de crédit ou d’une carte prépayée ainsi que d’une adresse mail valide où vous recevrez votre autorisation de voyage. Il suffit de remplir le formulaire en ligne en se connectant au site officiel du gouvernement canadien et de payer les frais demandés.
Les informations personnelles demandées sont identiques à celles qui étaient autrefois demandées lors du débarquement sur le territoire canadien. L’approbation du dossier par le service électronique s’opère en quelques minutes seulement et au plus tard quelques heures après vous obtenez votre AVE. Celui-ci est valable cinq ans. La demande est individuelle et si vous partez en famille chacun des membres du voyage devra solliciter sa propre AVE. De nombreux sites proposent de réaliser l’AVE de manière efficace et rapide.
Il est aussi très important de savoir que si vous ne comptez pas visiter le Canada mais allez y faire simplement une escale aérienne, il vous faudra quand même cette Autorisation de Voyage Electronique.

Pourquoi le Canada a-t-il opté pour l’AVE ?

L’AVE est un moyen de contrôle préalable des personnes qui vont se présenter officiellement au Canada. C’est finalement une technique de fichage qui permet d’assurer la sécurité des citoyens canadiens et protège leur système d’immigration. Sous couvert d’une simple formalité rapide c’est en réalité une méthode de dissuasion qui a prouvé son efficacité. Toute personne qui n’est pas munie de cette AVE se verra refusée d’entrer sur le territoire Canadien à l’aéroport ou à un poste frontière. Ainsi tous les individus qui ne répondent pas aux critères de sécurité imposés par le Canada ne pourront pas s’y rendre, même pour un simple transit. Ces personnes non désirables sur le sol canadien sont celles qui :
– présentent des risques pour la sécurité de chaque citoyen et/ou du pays,
– ont délivré quelques données inexactes lors de la demande d’AVE
– n’ont pas respecté les lois régissant l’entrée au Canada,
– sont reliées à une autre personne interdite de territoire au Canada.
Cette formalité d’entrée facilite l’arrivée des voyageurs au Canada mais n’est pas une garantie absolue. C’est une condition nécessaire mais pas obligatoirement suffisante puisqu’un douanier peut toujours refuser au dernier moment l’accès d’un individu sur un sol national. Tel peut être notamment le cas si une personne a menti en remplissant le formulaire de demande d’AVE, l’a obtenu et qu’une vérification s’opère a postériori par les autorités canadiennes qui s’aperçoivent de l’inexactitude des renseignements fournis. La personne prendra l’avion sans problème avec son AVE mais aura certainement une désagréable surprise à l’arrivée en risquant fort de devoir reprendre directement son avion du retour.

Partager surShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter