Le traitement plasma dans l’industrie automobile

Le domaine d’application du traitement plasma est très large. Son succès s’observe non seulement auprès des imprimeurs et sérigraphes encolleurs, mais aussi auprès des ennoblisseurs de textiles et des constructeurs automobiles où sa performance fait l’unanimité. En quoi consiste cette technique, mais surtout, comment évolue-t-elle dans le secteur automobile ? Les réponses, ici.

Comprendre le traitement plasma

Ce procédé est mis en œuvre lorsqu’on a besoin d’activer, de préparer mais aussi, de traiter une surface en vue de la sublimer plus tard. Pour chaque matériau correspond une solution plasma. Ainsi, bois massif, bloc d’acier, PVC et même les substances les plus particulières font partie de son champ de compétences. Si le système corona vous a séduit, croyez-moi, vous serez agréablement surpris en envisageant cette alternative-ci pour un éventuel nettoyage industriel. Il est vrai qu’il va être assez difficile de procéder à la décontamination des grosses machines, mais, les résultats sont nettement meilleurs qu’avec un simple traitement corona. Vous ne détecterez ni poussière ni aucune autre imperfection sur le panneau, désormais, prêt à l’emploi. Car oui, invraisemblablement, ces saletés ont un caractère nuisible dans le sens où ils ralentissent le fonctionnement d’une machine, diminuent la productivité et sont, pour la majorité des cas, les principales causes d’accidents au travail.

Son utilité dans l’automobile

Ce type de traitement ne discrimine aucun secteur du milieu industriel. Mais puisque nous parlons ici d’automobiles, la question se pose. Alors, en quoi est-il vraiment indispensable ? Sachez, de prime abord, qu’il existe deux différentes sortes de traitements plasma : le traitement sous vide puis le traitement à basse pression. Dans cet article, nous porterons notre intérêt sur ce second process. Puisque, pour faire une voiture, des transformations et assemblements sont inévitables, chaque pièce en métal ou en plexiglas doit avoir préalablement fait l’objet d’un traitement de surface. Sans quoi, il sera difficile de procéder à l’encollage des deux morceaux. Et puisque les pièces sont de tailles plus ou moins grandes, autant choisir le rideau plasma atmosphérique comme appareil de désinfection. Aucun produit chimique n’est utilisé durant cette étape, donc aucun risque que le matériel ne se détériore. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut aboutir à un véhicule au design impeccable, à l’image des salons de l’auto organisés dans le monde entier.

Le procédé plasma en constant développement

En France tout comme dans toute l’Europe, il est d’usage de s’inspirer des dernières technologies pour ensuite envisager des améliorations. C’est pourquoi, les géants automobiles français, Renault et Peugeot ont établi un système innovant de dépollution par traitement plasma. A l’image de l’entreprise allemande Siemens, cette trouvaille répondrait aux besoins des voitures marchant soit au diesel soit à l’essence et dont l’ammoniaque ne suffit pas pour réduire les émissions de CO2 ou autres vapeurs polluantes. Mais ce n’est pas tout. Si les équipementiers, eux, fournissent un pot catalytique à cet effet, les chercheurs japonais ont une longueur d’avance par rapport à ces derniers avec leur tout nouveau système de dépollution sans catalyseur.

Rédigé par
Plus d'articles de Queneau

comment choisir la meilleure ponceuse girafe?

Bricolage, maçonnerie, travail de bois, du placo et pour refaire de la...
Lire la suite