Le chauffage au pellet, un choix durable

Face aux enjeux climatiques, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leur choix de combustible en matière de chauffage ou de production d’eau chaude. Ils tournent le dos aux énergies fossiles et optent pour le chauffage au pellet ou à granulé de bois. Cette alternative écologique présente également divers atouts en termes d’économie. Revue de détail.

Le pellet, c’est quoi ?

Le pellet ou granulé de bois est un combustible pour le chauffage. Contrairement aux bûches classiques, le pellet-premium est moins encombrant, affiche un faible taux d’humidité réduisant ainsi les problèmes de pourrissement et produit moins de cendres. Il constitue une meilleure alternative aux énergies fossiles, à l’instar le pétrole ou le fuel. Il est issu du recyclage des sciures et des copeaux de bois issus de l’industrie du bois. Ils sont compressés sous forme de cylindre de près de 8 mm de diamètre.

Trois types de chauffage utilisent ce combustible écologique: le poêle à pellets, la chaudière à granulés de bois et le poêle-chaudière. Le premier est particulièrement installé dans les pièces à vivre et sert de chauffage d’appoint.

Comment fonctionne un poêle à pellets ?

Son mode de fonctionnement est relativement simple.

1.            Chaque appareil de chauffage est équipé d’un réservoir pour le combustible. Un seul remplissage suffit pour alimenter le poêle pendant plusieurs jours.

2.            Un système de vis achemine les granulés de bois vers la chambre de combustion ou communément appelé foyer.

3.            Un ventilateur assure l’apport en oxygène pour entretenir le foyer.

4.            La chaleur produite est propulsée dans la pièce à chauffer grâce à un second ventilateur.

5.            Un troisième ventilo se charge de l’évacuation de la fumée produite via le conduit de cheminée.

Pourquoi opter pour ce mode de chauffage ?

Le poêle à granulés de bois constitue un gros investissement, mais son achat est vite amorti, notamment

  • Combustible bon marché : issus du recyclage des coupeaux de bois, les granulés de bois sont relativement abordables comparés aux buches. Ils sont vendus dans des sacs de 15 kg ou bien en vrac.
  • Rendement élevé : jusqu’à 90 %, voire plus. Il dépasse de loin les cheminées ouvertes et les poêles à bois.
  • Régulation : selon le modèle de votre choix, vous avez la possibilité d’ajuster la température du thermostat en fonction de la pièce où ce chauffage d’appoint est installé. Via une application dédiée, vous pouvez également le programmer à distance, l’éteindre en votre absence et le rallumer quelques minutes avant votre retour de bureau par exemple.
  • Autonomie conséquente : 12 heures à pleine puissance, ce qui est rare, et 36 heures à 30 % de la puissance.

Les fournisseurs d’énergie octroient des aides financières pour l’installation d’une chaudière à granulés de bois comme le Crédit d’Impôt Transition Énergétique, l’éco PTZ, la Prime Énergie et TVA à taux réduit. Les aides de l’Anah couvrent également une grande partie de dépenses liées à la transition énergétique. Ces subventions sont soumises à certaines conditions. Généralement, il est indispensable de confier les travaux d’installation à un artisan RGE ou « Reconnu Garant de l’Environnement ».

Rédigé par
Plus d'articles de Queneau

Comment entretenir la motorisation d’un portail électrique ?

L’utilisation d’un portail motorisé permet de découvrir plusieurs avantages indéniables au quotidien :...
Lire la suite