En quoi consiste réellement le métier d’escort girl ?

Nombreux sont ceux qui pensent que le métier d’escort girl, c’est tout simplement de la prostitution. Vous vous trompez sur toute la ligne. Apprenez à faire la différence entre ces deux « métiers » à travers cet article dans lequel nous levons le tabou.

Escort girl et prostituée : une grande différence !

Avant de vouloir devenir escort girl, il y a d’abord beaucoup de détails que vous devez savoir, car ce métier est loin d’être ce que l’on en pense. Il ne suffit pas d’être une belle femme sexy. Etre une escort-girl, c’est être coquine, raffinée, mature, intelligente, belle, sensuelle, un peu cochonne et surtout élégante.

La prostituée, elle, attend ses clients sur le trottoir pour que ceux-ci puissent profiter de son corps uniquement. C’est juste à caractère érotique. L’escorte girl, quant à elle, comme son nom l’indique, escorte carrément son client : elle va jusqu’à jouer le rôle de petite amie le temps d’un séminaire, d’une soirée, d’un restaurant ou de toute autre occasion. Cela peut aller jusqu’à plusieurs jours ou plus encore, tant qu’elle est payée pour ses services.

L’escroting consiste à accompagner le client si celui-ci a besoin d’une bonne compagnie. Les raisons de faire appel à une escort girl peuvent être multiples : le client ne veut pas être seul pour une soirée, il a vraiment besoin de la présence d’une tierce personne mais n’a personne dans son entourage pour cela, il veut une personne ravissante avec qui il pourra aussi converser, etc.

Il ne suffit pas d’être une belle blonde, il faut avoir de la conversation et être intéressante, tandis que la prostituée est juste… Intéressée. Il faut même être capable d’avoir de l’affection et faire preuve de domination, si le client le veut. En d’autres termes, cela va au-delà du lit d’hôtel, de la baise et des fantasmes.

Ce métier est-il légal ?

En France, être une escorte n’est pas illégal, tant que l’on est majeur. Cette activité, comme toutes les autres, se doit de déclarer ses revenus et payer les impôts. Cela est déjà le cas pour les agences d’escort girl.

Mais celles qui évolue dans le métier tout en restant indépendantes devraient également le faire. Nombreuses sont celles qui sont tentées de ne pas le faire, puisque c’est un métier qui rapporte beaucoup. Mais lorsque vous déposerez votre argent à la banque et que celle-ci détecte les sommes conséquentes, vous risquez d’avoir des problèmes avec le fisc. Sans oublier que si les autorités sont alertées, elles ont tout à fait le droit de vous suivre sur les réseaux sociaux pour vérifier votre train de vie. En outre, rien n’est plus sécurisé que la banque pour garder vos économies. CQFD.

Dernier point, et non des moindres : la cotisation. Les revenus déclarés vous font jouir de certains droits, pour ne citer que les allocations familiales et l’assurance maladie.

Comment faire appel à une escort girl ?

Bien évidemment, il y a des sites internet spécialisés en call-girl sur lesquels vous aurez l’embarras du choix. De jeunes femmes très sexy et ravissantes à souhait, avec lesquelles vous êtes sûr de pouvoir passer du bon temps sans prise de tête ni prise de bec. Il y en a pour tous les goûts : lesbienne, milf, transsexuelle, etc.

  • Sacha Love Escort girl : le récit d'une double vie
    Escort girl : le récit d'une double vie Sacha Love Alban
  • Suzy Favor Hamilton Fast girl : confessions d'une athlète devenue l'escort girl n° 1 de Las Vegas
    Fast girl : confessions d'une athlète devenue l'escort girl n° 1 de Las Vegas Suzy Favor Hamilton Talent Sport
  • Sacha Love Escort girl : le récit d'une double vie
    Escort girl : le récit d'une double vie Sacha Love Alban