Après un burn-out, comment retourner au travail sereinement ?

Épuisement intense, manque de concentration, incapacité à joindre les deux bouts entre vies professionnelle et personnelle… Ce sont là les principaux signes souvent relevés lors d’un examen médical, indiquant un burn-out. Si vous ressentez ces sensations d’invalidité, votre médecin traitant vous indiquera un arrêt de travail sur une période définie, qui vous permettra de vous remettre d’aplomb. Néanmoins, avant de reprendre le travail, une visite médicale de reprise s’impose. Retrouvez également ces conseils incontournables pour vous ménager et éviter qu’un nouveau syndrome d’épuisement professionnel ne fasse apparition.

Allez-y pas à pas

Si vous avez été victime d’un burn-out, il est impératif d’opter pour un retour progressif, au risque de frôler une dépression. Cette réhabilitation demande parfois plus de temps qu’on le pense, afin de pallier aux besoins de la santé mentale. Ainsi, avant de vous plonger à nouveau dans votre environnement professionnel habituel, essayez de sortir de votre zone de confort.

L’expérience du coworking par exemple, vous permettra d’explorer un monde totalement différent de celui du bureau. Plusieurs centres de coworking Paris ont d’ailleurs ouvert leurs portes pour accueillir des travailleurs en quête de confort et, en particulier, de nouvelles relations. Cette alternative vous permettra entre autres de côtoyer de nouvelles personnes, de prendre l’air et de vous fixer des limites. Nul besoin de travailler en fonction des heures de travail en entreprise ni de vous conformer à l’atteinte d’objectifs quotidiens. Aussi, pour faire les choses à un rythme plus calme, on peut aussi bien reprendre son emploi à mi-temps et suivre un mi-temps thérapeutique en parallèle.

Faites-vous accompagner

Peu de personnes pensent à franchir le pas de se faire accompagner, pensant qu’elles peuvent s’en sortir seules. Toutefois, une reprise après un arrêt est un cap plus ou moins difficile à gérer, notamment en termes d’organisation et de socialisation. Bien que vous connaissez bien vos collègues de travail, une réintégration après un burn-out ne se fait brusquement. De la même manière, vous n’aurez pas besoin de vous isoler pour gérer vos émotions. En faisant appel à un psychologue, vous bénéficiez d’un soutien moral et évitez à tout prix des risques psychosociaux souvent entrainés par le burn-out.

Nouvelle organisation et changements : les clés de votre succès

Qui dit reprise de travail après une maladie professionnelle dit nouvelle organisation et changements. Si vous avez abouti à un congé maladie sous avis du médecin, c’est qu’il est impératif de modifier votre mode de fonctionnement. Pensez à sortir de la routine ; cela pourrait se présenter somme une occasion de changer de carrière. En effet, comme plusieurs professions demandent plus d’engagements et de temps que d’autres, il est conseillé de se tourner vers un métier qui soit plus facile à gérer. En revanche, si l’on est contraint à reprendre son poste, il est possible d’opérer autrement :

  • Faites-vous plaisir en conciliant votre activité professionnelle et vos passe-temps
  • Changez la décoration de votre bureau
  • Négociez de nouvelles plages horaires avec votre supérieur
  • Accordez-vous des pauses, que ce soit au boulot ou chez vous
Rédigé par
Plus d'articles de Queneau

Quelle essence de bois choisir pour profiter d’un bradage remarquable dans le temps ?

Naturel et esthétique, le bois est de plus en plus plébiscité par...
Lire la suite