Quelle visserie spéciale pour l’aéronautique ?

moteur-avion-visserie-speciale
moteur-avion-visserie-speciale

Les avions sont le résultat de la combinaison de plusieurs éléments qui ne peuvent pas voler seuls, mais qui, une fois correctement assemblés, deviennent quelque chose de plus grand, capable de faire ce que les éléments séparés ne peuvent pas faire, une version technique de la « force du nombre ». Ils ont besoin d’ailes pour générer la portance, d’un fuselage pour accueillir le pilote et les passagers, d’un train d’atterrissage pour décoller et atterrir, d’un moteur pour générer la poussée nécessaire pour surmonter la résistance à l’avancement, ainsi que d’empennages et de gouvernes pour maintenir la stabilité et la manœuvrabilité.

Mais toutes ces parties d’avions et ces forces ne pourraient fonctionner correctement sans l’aide d’une visserie aeronautique spéciale et d’une extrême fiabilité.

Visserie aéronautique : une fiabilité élevée

Tous ces éléments doivent être assemblés d’une certaine manière pour pouvoir voler en toute sécurité.  Les boulons, les écrous, les rondelles, les goupilles et toute une série d’autres composants sont ceux qui permettent d’assembler tous les éléments individuels pour former un avion complet.

Les fixations ne sont évidemment pas propres à l’aéronautique, mais elles exigent un degré de résistance et de fiabilité plus élevé. La défaillance d’une vis dans un meuble de cuisine est un problème, mais la défaillance d’une vis dans un avion peut être une catastrophe. C’est pourquoi les exigences relatives à la visserie aéronautique utilisée dans les avions doivent être plus élevées que celles des fixations générales.

Pour garantir des normes de qualité minimales, des normes ont été élaborées au fil du temps. Elles comprennent des spécifications relatives aux dimensions, aux tolérances, à la résistance à la traction et au cisaillement, aux finitions de surface, aux matériaux, aux procédés de fabrication et au système d’identification. Les normes les plus importantes sont :

– AN (Air Force-Navy)

– MS (norme militaire)

– NAS (National Aerospace Standard)

Parmi ces trois, la plus courante dans l’aviation est la première, étant la plus ancienne. Les attaches AN sont faciles à trouver, suffisamment solides et relativement peu coûteuses, en supposant, bien sûr, que tout produit portant le label aviation est plus cher que s’il ne l’était pas.

Tous les fournisseurs du secteur aérospatial proposent des fixations AN dans leurs catalogues, mais pas tous des fixations MS ou NAS. Comme toutes ces normes ont été élaborées aux États-Unis, les dimensions ne sont pas métriques. Les mesures sont données en pouces et fractions de pouce et la résistance en PSI (Pounds per Square Inch). Un pouce correspond à 25,4 mm et une livre à 454 grammes. Bien qu’au début, il puisse sembler difficile de travailler avec ces unités, avec le temps et l’habitude, cela devient facile.

Certains constructeurs d’avions européens n’utilisent pas de boulons AN, mais des boulons métriques présentant les mêmes caractéristiques. D’autres, en revanche, utilisent normalement des fixations métriques, mais utilisent parfois des fixations AN, MS ou NAS dans certaines zones. Plus la masse ou le niveau de certification de l’aéronef augmente, plus le nombre de composants AN, MS ou NAS augmente dans des zones particulièrement critiques telles que les ancrages d’aile, le train d’atterrissage ou les supports de moteur. Même Airbus utilise ce type d’attaches sur ses avions.

Boulons d’avion : comment éviter qu’ils ne se desserrent ?

L’un des principaux inconvénients des vibrations et des mouvements produits dans un avion est le desserrement des boulons et des écrous.

Il existe différentes techniques de fixation pour empêcher les boulons de se desserrer. Un boulon desserré peut être aspiré dans le moteur et provoquer un accident d’avion. Il peut également arriver qu’un élément se détache de l’avion et provoque des dommages. Une technique de fixation frappe par son aspect extérieur : le tressage de fils d’acier.

Le tressage consiste à fixer 2 ou plusieurs boulons ensemble à l’aide d’un morceau de tresse métallique. En cas de desserrage involontaire, il serre et bloque les boulons en position, arrêtant le desserrage.

Le fil d’acier n’est pas le seul à être utilisé pour fixer les vis des avions. Il existe différents types de rondelles de blocage qui permettent de verrouiller les vis et les empêchent de se desserrer. Ils sont utilisés dans les espaces confinés où il n’est pas possible d’utiliser du fil d’acier.


Fatal error: 'continue' not in the 'loop' or 'switch' context in /home/dufr3745/so-what.click/seo2/classes/page.php on line 3233