Pourquoi l’assurance auto est-elle obligatoire ?

Selon une loi du 27 février 1958, tout véhicule à moteur doit obligatoirement bénéficier d’une couverture. Il s’agit de l’assurance auto dont la garantie minimale vous sert à couvrir tous les dommages causés au volant. Elle assure donc la protection des tiers, mais aussi la vôtre en dédommageant les victimes à votre place. De ce fait, l’assurance auto est non seulement obligatoire, mais aussi essentielle.

L’assurance auto responsabilité civile

En France comme dans tous les pays de l’Union européenne, il est obligatoire d’assurer votre voiture aux tiers. Il s’agit d’une couverture qui a pour obligation légale d’assurer les dommages matériels à concurrence de 457 000 euros et les dommages corporels (sans aucune limite). Ainsi, en cas de contrôle, il faut toujours avoir l’attestation d’assurance dans votre véhicule en vue de la présenter aux forces de l’ordre.

La protection des tiers

Avec l’assurance auto, si vous êtes responsable d’un éventuel accident de la route en étant au volant, tous les dommages subis par les victimes sont indemnisés. Ainsi, la réparation du préjudice est intégrale ; tout doit être couvert : préjudice esthétique, pretium doloris, déficit fonctionnel, perte de revenus, aide à domicile, etc. Les cas qui ne sont pas couverts sont les dommages causés à votre encontre ou à un membre de votre famille et les dommages causés intentionnellement à des tiers.

La protection du conducteur

Toutefois, l’assurance auto vous protège en tant que conducteur dans la mesure où elle s’occupe de dédommager les victimes à votre place. Cela vous épargne de lourdes dépenses en cas d’accident avec dommages corporels. Il faut savoir que les frais moyens requis pour l’hospitalisation d’un blessé sont de 135 526 euros. En cas de non-assurance, les victimes sont immédiatement prises en charge par le FGAO ou Fonds de garantie des assurances obligatoire qui se hâteront aussitôt de vous tacler le remboursement des sommes dépensées majorées de 10 %.

Les autres obligations faites au conducteur

Par ailleurs, d’autres obligations sont requises vis-à-vis du conducteur. Parmi celles-ci se trouve la possession d’un éthylotest dans le véhicule. Cela a pris effet lors de la publication du décret du 1er mars 2013 selon laquelle tout automobiliste est dans l’obligation légale de détenir un éthylotest dans sa voiture. Il faut pourtant savoir que le défaut de possession n’est pas sanctionné.

Il y a aussi l’obligation de communiquer votre taux de bonus/malus pendant une simulation d’assurance auto. Il s’agit d’un taux à préciser sur votre relevé d’information d’assurance auto. Y figurent votre bonus-malus ainsi que vos accidents et responsabilités. Sans cette information, le montant de votre simulation ne sera pas exact. Il faut aussi savoir que ce relevé est accessible par les compagnies d’assurances en cas de nouvelle souscription ; il n’est donc pas possible de le dissimuler.

Comment souscrire une assurance auto ?

Une assurance auto est à contracter auprès d’une compagnie d’assurance. Les assureurs proposent aujourd’hui différentes offres à adapter en fonction de vos besoins. Il faut aussi savoir que l’expérience du conducteur, le nombre de kilomètres parcourus par an, le profil du conducteur ou encore le type de véhicule sont pris en compte. Il est important de comparer les offres avant de faire votre c

hoix.