Comment comparer les prix des chambres d’hôtels ?

prix chambre hotel

Le prix d’un hôtel peut varier au-delà de 45% selon le site web où il est contracté. Les systèmes multiples de réservation peuvent rendre la même pièce sensiblement moins chère ou plus chère.

Même hôtel, même chambre, même pension, même service et mêmes dates, mais à un prix différent. Les établissements hôteliers travaillent avec divers systèmes informatiques indépendants pour gérer les lits disponibles et les réservations des clients, ce qui est un avantage pour les hôtels, car il leur est plus facile d’obtenir une meilleure occupation. Cependant, la diversité des systèmes conduit au paradoxe suivant : pour un même lit dans un établissement et pour des jours identiques, le prix peut varier de plus de 45% plus cher selon le site de réservation.

Une étude a été menée sur 11 sites de voyage pour démontrer les différences de prix et planifier leur stratégie. La méthode est simple : comparez pour un hôtel à une date donnée et le prix proposé par chaque page. Voici un exemple : établissement à Fuerteventura, cinq étoiles, sept jours en demi-pension. Prix moyen : 585 euros. Le prix le plus bas, 519 euros ; le prix le plus élevé, 765 euros. Une augmentation de 47,7 %.

Si vous avez l’intention de passer un séjour au Québec, la recherche d’une chambre d’hôtel dans les Laurentides peut s’effectuer directement sur leur site en réservant en ligne, c’est donc très rapide.

Les banques de lits

 “Les prix des chambres sur les pages web sont le résultat d’une équation de plusieurs éléments”, explique le responsable du secteur Tourisme chez PricewaterhouseCoopers. D’une part, les hôtels signent des contrats directs avec certaines agences de voyage en ligne. D’autre part, ils vendent leurs chambres à des “banques de lits” c’est-à-dire des plateformes qui gèrent les chambres en les proposant à de nombreux opérateurs (sites web). Lorsque vous recherchez un hôtel sur une page, le prix peut provenir soit de la « banque de lits » avec laquelle le site web travaille, soit du contrat que vous avez signé directement avec l’établissement.

S’il s’agit d’un accord direct avec l’hôtel, les prix sont généralement moins élevés. Sinon, cela dépend du contrat que l’établissement a passé avec chaque banque de lits (ils travaillent généralement avec une douzaine d’entre elles) et du nombre de chambres disponibles. S’il reste beaucoup de lits, les prix sont plus bas. Dans le cas contraire, ils sont plus élevés.

À toute cette négociation, il faut ajouter un autre élément : les coûts et les marges. Le facteur clé est le coût d’amortissement de cette structure virtuelle. Les sites web doivent avoir un impact sur les prix qu’ils proposent en termes de coût du personnel, de maintenance, d’installations et d’investissement. Il est évident que l’optimisation des ressources et un grand volume de gestion sont essentiels pour offrir des prix plus compétitifs.

Des sources d’une importante chaîne hôtelière confirment la différence de prix : “Le coût de nos chambres peut varier considérablement entre le prix indiqué sur notre site web et celui des différentes plateformes. Parfois, nous sommes plus compétitifs ; d’autres fois, ce sont les agences en ligne”, disent-elles.

Aucune classification

L’étude tire également une autre conclusion : il n’existe pas de site web qui soit le plus cher ou le moins cher. Car parfois, la même plateforme est la moins chère pour un produit mais, pour une autre, elle est la plus chère. Du point de vue du consommateur, il est conseillé de passer autant de temps nécessaire ou possible à comparer les prix sur différents sites web.

Cherchez, comparez et si vous trouvez mieux ailleurs, achetez

-le !