Top 10 Meilleur Radiateur Chaleur Douce 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Radiateur Chaleur Douce ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Radiateur Chaleur Douce pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Radiateur Chaleur Douce !

Notre sélection de radiateur chaleur douce

Guide d’achat radiateur chaleur douce

Lors de la construction d’une maison ou la rénovation d’un appartement, le choix du système de chauffage à utiliser reste une décision difficile. Il existe beaucoup de types de radiateurs et plusieurs sortes de systèmes de chauffage. Outre le chauffage central habituel ou celui par convection, vous avez aussi un large choix de systèmes fonctionnant à l’électricité. Les petits inconvénients des différents types de chauffage existant sont habituellement : l’instabilité de la propagation de la chaleur, la stratification de la température de l’air et le taux d’hydrométrie. Ainsi, les avancées technologiques en la matière ont amené à l’apparition des radiateurs chaleur douce. Il s’agit d’un moyen plus homogène et stable dans la répartition de la chaleur et fonctionnant à l’électricité. Mais comment choisir le modèle qui vous fournira la température idéale dans votre maison ? Suivez ce guide et comparatif et soyez sûr de dénicher le meilleur radiateur chaleur douce du marché.

Fonctionnement du radiateur chaleur douce

Tout d’abord il est important de savoir que la plupart des radiateurs traditionnels ne sont pas très précis dans la régulation de la température. Les radiateurs à chaleur douce ont été conçus afin de réduire la température de l’air qui sort de l’appareil. Cela permet d’éviter la stratification de la température de l’air et du taux d’hydrométrie. Une des caractéristiques propres aux radiateurs à chaleur douce est le fait que la température de la plaque située en façade de l’appareil ne dépasse pas les 70 °C. Cela implique donc que la chaleur diffusée est moins agressive, c’est-à-dire plus douce que celle transmise par les appareils à panneaux rayonnants ou radiateurs rayonnants, d’où le terme radiateur chaleur douce. Cependant, cela n’est pas suffisant pour pallier les petites variations de température. Pour remédier à cela, il y a la possibilité de choisir un modèle avec une fonction supplémentaire : l’inertie thermique. Cette méthode permettra alors de combler la plupart des lacunes rencontrées par les autres moyens de chauffage.

Principe de l’inertie thermique et des radiateurs à inertie chaleur douce

L’inertie thermique d’un matériau peut être interprétée par la capacité de ce dernier à résister aux changements récurrents et brusques de température qui pourraient perturber l’équilibre thermique. Pour faire plus simple, dans le cas des matériaux utilisés pour les radiateurs chaleur douce, il s’agit de la capacité d’emmagasiner la chaleur et de la rediffuser lentement de manière homogène. Pour la fabrication des appareils de chauffage actuels, les ingénieurs se sont inspirés des plaques de fontes placées au fond de la cheminée pour aider à transmettre progressivement la chaleur. Cette technique permet de disperser la chaleur de manière stable, en permanence et en toute homogénéité. Et cela rajouté aux propriétés de la chaleur douce permet d’obtenir le meilleur confort thermique.

Aujourd’hui, on peut distinguer de nombreuses sortes de radiateurs chaleur douce à inertie. On peut par exemple observer :

  • Les radiateurs à fluides caloporteurs: c’est un moyen de chauffage où la résistance électrique est située à la base de la structure. Ce dernier va générer de la chaleur pour chauffer la tuyauterie en dessus où circule le fluide caloporteur (sodium fondu, huile moteur), qui va à son tour chauffer la plaque d’aluminium en façade du dispositif qui va se mettre à rayonner tout en douceur. Et comme le fluide qui se trouve dans l’appareil suit les propriétés de l’inertie thermique, la chaleur continuera ainsi à être diffusée même si la résistance se met en veille.
  • Les radiateurs à double corps de chauffe: ce système fonctionne grâce à la présence de deux sources de chaleur différentes qui pourront travailler individuellement ou ensemble et qui seront gérées électroniquement. Du côté du mur se trouve un corps ou c?ur de chauffe généralement en fonte et en façade il y a un film habituellement en aluminium chauffant grâce à une résistance intégrée. La finesse de cette résistance permet d’augmenter rapidement la température afin de chauffer la façade. On obtient alors une température suffisamment élevée pour les jours les moins froids à l’entrée de l’hiver par exemple. La plaque en fonte quant à elle servira lorsque la température sera encore moins élevée et que le premier moyen de chauffage n’est plus suffisant pour garantir le confort thermique. La fonte prend plus de temps à emmagasiner la chaleur, mais permet une fois à chaud de stabiliser la température à une valeur élevée et de diffuser les rayonnements en douceur.

Avantage du radiateur chaleur douce à inertie

Comme il a été décrit précédemment, ce système permet une diffusion de la chaleur plus homogène et stable par rapport aux autres moyens de chauffage. En comparaison avec le chauffage central, qui est également l’un des plus performants, le fonctionnement du radiateur électrique à inertie chaleur douce est encore plus pratique par le fait qu’il est possible d’opter pour une température différente pour chaque pièce. Sur le plan énergétique, le fait de se fier au principe de l’inertie thermique permet d’utiliser le chauffage électrique sans qu’il ne soit tout le temps en mode « marche ». Lorsque la température est stabilisée, les plaques chauffantes et résistances cessent de fonctionner et laissent travailler l’inertie thermique. Vous pourrez ainsi réaliser des économies d’énergie, ce qui aura un impact assez conséquent sur votre portefeuille.

Les critères de choix d’un radiateur chaleur douce

Comme toute autre installation de chauffage ou chaudière, différents critères doivent être observés afin de faire le bon choix. Vous pourrez ainsi déterminer les avantages et les inconvénients des modèles que vous trouverez sur le marché.

La puissance

Avant de choisir un émetteur de chaleur de ce type, il est essentiel de regarder la puissance de l’appareil. D’une manière générale, les modèles que vous trouverez sur le marché sont de 1000 watts. Vous pourrez tout de même en trouver plus puissants affichant 1500 watts à 2000 watts. Certains radiateurs à chaleur douce ne disposent néanmoins que de 750 watts. Le plus important est donc que vous sachiez choisir la puissance qui soit bien adaptée à votre habitation. Pour cela, vous devrez d’abord déterminer la surface ou la taille de la pièce dans laquelle vous installerez votre appareil. Attardez-vous également sur d’autres paramètres tels que la hauteur sous plafond, le niveau et le type d’isolation, le nombre d’ouvertures, le type d’habitation et bien d’autres encore.

Pour apporter plus de détails, il faut savoir que pour une maison isolée moyennement, vous devrez opter pour un radiateur d’une puissance de 1000 watts pour 10 m². Pour les isolations performantes, notamment dans les maisons neuves, vous n’aurez besoin que de 600 à 800 watts pour la même surface. Dans tous les cas, prévoyez de vérifier si votre système d’isolation est aussi performant qu’à l’origine avant d’installer un radiateur de chaleur douce. Néanmoins, afin d’obtenir une diffusion de la chaleur optimisée, l’idéal serait de multiplier les sources de chaleur. Pour prendre un exemple, dans un salon nécessitant une puissance de 3000 watts, le mieux serait d’utiliser trois radiateurs de 1000 watts que deux de 1500 watts.

La praticité

Il faut savoir que la praticité du chauffage radiateur chaleur douce commence d’abord par son installation. Dans le cas où vous ne prévoyez pas un budget pour la mise en place par un professionnel, vous devrez donc miser sur un modèle facile à installer. Ainsi, vous pourrez le faire vous-même. En outre, veillez à choisir un appareil de chauffage simple à programmer et à régler. Dans ce sens, vous n’aurez pas à prendre des heures à apprendre le fonctionnement de votre appareil. Vous pourrez aussi choisir un modèle fourni avec une télécommande pour plus de praticité.

Le design

Bien qu’il s’agisse plutôt d’un élément purement esthétique, le design constitue un critère à ne pas négliger. Souvenez-vous que ce genre d’appareil sera installé sur un mur d’une pièce de votre maison. La moindre des choses est donc de choisir un radiateur qui s’adapte avec le style de votre intérieur. Dans le commerce, vous pourrez dénicher des modèles aux styles divers : contemporain, cosy, etc. En ce qui concerne les couleurs, sachez que le blanc est une couleur qui peut se marier parfaitement à différents types de décoration.

Les particularités économiques

Bien qu’il s’agisse d’un appareil généralement très économe en énergie, certains modèles sont plus performants que d’autres. De plus, il existe des modèles dont les performances énergétiques ne sont que de la publicité et rien d’autre. Vous devrez ainsi vous assurer que vous investissez dans un radiateur vous permettant de faire des économies réellement. Pour cela, vérifiez que la capacité de l’appareil en termes d’économie d’énergie est bien disponible. Vous aurez donc d’une référence pour le choix avant d’opter pour un modèle.

Les fonctionnalités et les options

De nos jours, les fabricants de radiateurs chaleur douce rivalisent de créativité pour inciter les consommateurs à opter pour leurs produits. En fonction des modèles, vous trouverez des appareils qui peuvent offrir différentes fonctions et possibilités. On peut notamment parler de la capacité à estimer la consommation ou la détection automatique de l’ouverture des fenêtres. Il y a aussi la possibilité de réaliser une programmation journalière ou horaire en fonction de vos besoins.

L’utilisation d’un radiateur à chaleur douce

Comme nous l’avons vu dans cet article, un radiateur à chaleur douce propose donc plusieurs avantages si on la compare avec d’autres types de radiateurs. Parmi ses principaux atouts, on peut affirmer qu’il ne sèche pas l’air et qu’il fournit un chauffage rapide et constant. Néanmoins, puisqu’il s’agit d’un appareil possédant diverses innovations technologiques, les réglages et la programmation sont plus fastidieux. Il est donc essentiel que vous sachiez bien comment l’utiliser.

L’installation de votre radiateur à chaleur douce

Pour l’installation, en fonction du modèle que vous aurez choisi, vous aurez le choix entre le faire vous-même et le faire installer par un spécialiste. Si vous voulez le faire selon vos propres moyens, vous devriez prendre en compte certaines recommandations.

Premièrement, ne placez pas votre radiateur à proximité des meubles de votre maison. En effet, ces derniers sont en mesure d’entraver la diffusion de la chaleur fournie. Ensuite, puisque vous devrez l’installer sur un mur, ne le placez pas à fleur du sol. Vous devriez laisser au minimum 20 cm de distance entre le sol. Pour les côtés, prévoyez également 50 cm d’espace. Dans la mesure du possible, l’idéal serait d’installer le radiateur près d’une source d’air froid tel qu’une fenêtre par exemple. Cela vous permettra d’éviter d’éventuelles différences entre zone froide et zone chaude dans une même pièce. Enfin, il est déconseillé d’installer votre radiateur juste au-dessus de la tête de lit dans votre chambre.

Les réglages

En ce qui concerne les réglages, vous aurez, d’une manière générale d’un écran LCD, des commandes dédiées sur l’appareil directement ou une télécommande. Dans la plupart des cas, des programmes sont déjà préenregistrés dans l’appareil. Néanmoins, vous aurez toujours la possibilité de faire des réglages manuellement.

L’entretien de votre radiateur à chaleur douce

Ce type de radiateur est relativement facile à entretenir si on le compare à un autre type de chauffage. De plus, vous ne serez pas obligé de souscrire à un contrat d’entretien annuel. Cependant, le faire régulièrement vous permettra d’assurer un fonctionnement optimal de l’appareil tout en optimisant sa durée de vie.

Ainsi, il est recommandé de nettoyer au moins deux fois par an votre matériel. En effet, le principal souci d’un appareil de ce type est la poussière. Cette dernière est en effet en mesure d’altérer le fonctionnement de votre radiateur et vous fournir un air ambiant pouvant nuire à votre santé. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à vous équiper d’un chiffon humide, d’un plumeau et d’un aspirateur. N’oubliez pas d’éteindre votre appareil pour des raisons de sécurité. L’aspirateur vous servira à éliminer la poussière incrustée dans les endroits les moins accessibles. Quant au chiffon, vous l’utiliserez pour nettoyer la façade de votre appareil. Veillez à n’utiliser aucun produit détergent pour cela. Ces derniers peuvent abimer l’aspect esthétique de votre radiateur. De l’eau ordinaire suffit.

Pour un modèle à inertie, tâchez de nettoyer l’émetteur dans le cas où celui-ci est équipé d’une grille. Vous devrez la dévisser pour cela. Néanmoins, vous devrez aussi nettoyer l’émetteur afin de le dépoussiérer.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-11-27 02:33:37