Comment bien protéger son logement des risques ?

Différents dommages peuvent affectés votre habitation, notamment une inondation, une intrusion, un incendie ou autre situation nécessitant la mise en place d’un dispositif sécuritaire performant. Que vous soyez locataire ou propriétaire, anticipez les éventuels risques grâce aux conseils suivants.

Souscrire une assurance habitation

L’un des premiers conseils à prendre en compte concerne la souscription d’une assurance habitation. Cela vous permettra vous rassurera notamment de savoir que même en cas de pépin, votre logement est toujours bien assuré. Toutefois, avant de souscrire l’assurance de votre logement, choisissez la formule répondant parfaitement à vos besoins. Certaines offres d’assurance couvrent le minimum obligatoire, à savoir votre responsabilité civile si vous êtes locataire et vos biens mobiliers et personnels. D’autres s’adressent aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires d’un bien immobilier parfaitement équipé.

À noter que certaines compagnies d’assurance proposent des formules relativement complètes comportant les garanties indispensables comme les bris de glace, les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, mais aussi la responsabilité civile vie privée et la responsabilité civile habitation.

Comment protéger votre maison des cambriolages ?

Outre la souscription d’un contrat d’assurance, d’autres solutions doivent être mises en place pour protéger votre habitation des cambriolages, notamment l’installation de clôtures, de vitres anti-effraction ou encore de systèmes de protection de vos biens comme un coffre-fort. N’hésitez pas non plus à utiliser un éclairage programmé simulant votre présence lorsque la nuit tombe. Pour éloigner les cambrioleurs, pensez aussi à installer un système de télésurveillance dans votre maison. Un système d’alarme avec un détecteur est aussi conseillé.

Les bonnes pratiques pour protéger votre logement des risques d’incendie

Causant des dégâts matériels, mais aussi humains, un incendie survient toutes les deux minutes dans l’Hexagone. Pour réduire les risques, certaines bonnes pratiques doivent être adoptées. Songez notamment à faire contrôler régulièrement vos installations sensibles par un professionnel. Il s’agit entre autres des installations électriques, liées au chauffage ou au gaz. Assurez-vous que toutes vos installations électriques soient sécurisées. Portez une attention particulière à certains éléments comme les fils électriques défectueux ou les multiprises surchargées présentant un risque de surchauffe. Si vous avez une cheminée, faites-la ramoner par un professionnel au moins une fois par an si elle fonctionne au gaz, et deux fois par an, si elle est alimentée au fioul ou au bois. Enfin, équipez votre logement d’un détecteur de fumée conforme aux normes européennes et pourvu du marquage CE.

Réduire les risques d’inondation

Pour protéger une maison des risques d’inondation, avant de construire ou d’acheter un bien immobilier, commencez par vous renseigner sur la localisation du terrain, s’il est situé dans une zone inondable. Pour cela, consultez le Plan de prévention des risques naturels d’inondation (PPRI) auprès de la mairie. Ce document prévoit notamment les conditions obligatoires à respecter si le terrain se situe dans une zone constructible. Par ailleurs, pour réduire les risques d’inondation, lors de la construction de la maison, placez le premier plancher au-dessus du seuil de référence des crues (information précisée dans le PPRI). Par ailleurs, que ce soit lors de la construction ou d’une rénovation, imperméabilisez les ouvertures de l’habitation grâce à des systèmes anti-inondation. N’hésitez pas non plus mettre en place des dispositifs anti-refoulement ou à rehausser le seuil des ouvertures.

Rédigé par
Plus d'articles de Queneau

Les avantages d’être écrivain

Si vous envisagez de devenir écrivain célèbre, vous pesez probablement les avantages...
Lire la suite