Stockage des vaccins : l’importance de la chaîne du froid

stockage vaccins

Une chaîne du froid efficace est essentielle pour maintenir l’efficacité des vaccins de la production à l’administration.

Aujourd’hui, plus que jamais, la logistique du froid a un objectif fondamental pour notre société : faire parvenir les vaccins COVID-19 à leur destination en parfait état. Pour y parvenir, il est essentiel de maintenir la chaîne du froid tout au long du processus de transport, de conservation, de manipulation et de stockage. 

Les vaccins sont l’un des produits pharmaceutiques les plus sensibles aux changements de température. Il est donc très important de maintenir la chaîne du froid et de prévenir ainsi tout risque qui pourrait avoir un effet néfaste sur la santé des personnes chez qui ils sont administrés. De même, nous ne pouvons pas ne pas mettre l’accent sur les pertes économiques, les investissements et la perte de prestige qui pourraient être causés aux laboratoires responsables.

Une fois la chaîne du froid rompue, le pouvoir immunisant diminue de façon cumulative et irréversible et augmente avec le temps d’exposition. C’est pourquoi il est si important, car la moindre défaillance peut signifier la perte de ces précieuses ressources sanitaires.

En raison de son importance, le secteur de la chaîne du froid a connu une croissance annuelle de plus de 7 % au niveau mondial au cours de l’année 2020, avec une valeur de 234 milliards d’euros pour cette dernière année. Sa croissance et son développement semblent aujourd’hui irrépressibles. 

La chaîne du froid, cruciale pour le bon fonctionnement des vaccins

La chaîne du froid est un processus organisé de distribution, de transport, de manipulation, de conservation et de stockage qui doit garantir l’efficacité des vaccins depuis leur sortie du laboratoire jusqu’à leur administration aux patients. La logistique du froid est donc un réseau complexe qui nécessite une grande coordination pour fonctionner.

Les parties de ce réseau sont : 

Les ressources matérielles ou équipements

– La chaîne mobile : véhicules frigorifiques, caisses isothermes, réfrigérateurs portables, porte-vaccins, accumulateurs de froid (ice-packs) et régulateurs de température.

 – La chaîne fixe : chambres froides, congélateurs et réfrigérateurs. 

Les ressources humaines

Toutes les personnes, sanitaires ou non, impliquées dans le processus de la chaîne du froid.

Lorsque les vaccins ne sont pas conservés à la température à laquelle ils devraient l’être, une minuterie est activée pour sa durée de conservation et une minute de plus ou de moins peut marquer l’avenir du produit. Il est important de garder à l’esprit qu’une irrégularité de température a un effet direct sur le vaccin et sa durée de conservation.

Des vaccins lyophilisés : est-ce possible ?

La distribution à grande échelle du vaccin contre le coronavirus est devenue le nouveau défi de la communauté scientifique. Alors que l’approbation du prototype de Pfizer est imminente, des développeurs ont trouvé une solution pour contourner la difficulté de transporter leurs flacons, qui doivent être conservés à 80 degrés Celsius en dessous de zéro : la création d’un vaccin en poudre.

Cette nouvelle version lyophilisée de l’antigène mettrait fin au grand handicap que constitue la distribution du vaccin le plus complet sur le marché international, qui a atteint une efficacité de 95% dans les essais sur l’homme. Ce chiffre est même supérieur à celui de Moderna dont l’efficacité a été démontrée dans 94,5 % des cas.

Il processus de lyophilisation permet de retirer l’eau d’un produit pharmaceutique, une procédure courante dans la fabrication d’autres types de vaccins. Cependant, des recherches approfondies sont encore nécessaires pour mener à bien ce processus sur un antigène totalement nouveau tel que le Covid-19.

La mise au point d’un vaccin lyophilisé impliquerait également la réalisation d’un essai de phase trois avec des dizaines de milliers de volontaires pour voir s’il est aussi efficace qu’une injection classique. Une exigence qui condamne ce vaccin à être retardé dans le temps et à s’inscrire dans la deuxième génération d’antigènes, à côté d’autres propositions audacieuses comme les vaccins nasaux.