Top 10 Meilleure Vmc Double Flux 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouvelle Vmc Double Flux ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Vmc Double Flux pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir la meilleure Vmc Double Flux !

Notre sélection de vmc double flux

Guide d’achat Vmc Double Flux

Si vous souhaitez bénéficier d’un renouvellement d’air efficace tout en effectuant des économies d’énergie, l’installation d’une VMC double flux dans vos combles est la solution de ventilation idéale. Performant, ce dispositif permet en plus d’apporter de la chaleur au sein de votre maison. Vous pourrez trouver de nombreuses références issues de nombreuses marques de ce produit sur le commerce. Pour faire le bon choix, référez-vous à vos propres besoins mais aussi à ses différents critères d’achat. Le mode de fonctionnement, le rendement, le débit d’air, ou encore la consommation énergétique sont autant de caractéristiques techniques à prendre pour l’achat du meilleur VMC double flux pour vous. Consultez ce dossier pour en savoir plus sur le sujet.

Le principe d’une VMC double flux

Un VMC double flux est un système qui permet de récupérer la chaleur de l’air extrait dans le but de la transférer à l’air soufflé, le tout par le biais d’un échangeur. L’air extrait et l’air soufflé ne se mélangent pas, c’est la chaleur qui est échangée. Le VMC double flux extrait l’air dans les pièces de service qui disposent d’un point d’eau, telles que la douche, les WC, la cuisine, le cellier, etc. Ensuite, l’air est soufflé dans les pièces principales de la maison comme les chambres à coucher, le living, la salle à manger, etc.

Il faut savoir que le caisson doit impérativement être placé en volume isolé. Aussi, les gaines qui passent en volume non isolé doivent obligatoirement être calorifugées afin d’éviter la formation de condensation qui présente des risques pour votre santé. Enfin, le module doit demeurer accessible pour faciliter l’entretien régulier du système.

Les composants d’une VMC double flux

Un système de ventilation double flux est constitué de différents éléments nécessitant un entretien régulier. Retrouvez ainsi :

  • Le ventilateur de soufflage
  • Le ventilateur d’extraction
  • Le récupérateur de chaleur qui n’est pas obligatoire
  • Le bypass qui est optionnel
  • Les filtres
  • Les diffuseurs
  • Les terminaux de soufflage et d’extraction
  • Les deux réseaux de soufflage et d’extraction

Les avantages d’une VMC double flux

Installer une VMC double flux est avantageux en bien des points. Il convient de connaître ces atouts en vue de vous encourager encore plus dans votre quête du modèle idéal pour vos besoins. Quels sont-ils ?

  • Vous économisez en énergie dans la mesure où vous consommerez moins de chauffage. En effet, l’air qui est soufflé par la VMC double flux est chaud, et l’usage d’un appareil de chauffage n’est donc pas nécessaire lorsqu’il fait moyennement froid.
  • Vous gagnez en confort au sein de votre foyer car l’air qui y circule est agréable. Au lieu d’une température négative, vous vivrez avec un air dont la température est de 10°C. En plus, les bruits externes sont réduits de manière considérable car l’entrée d’air au-dessus de vos fenêtres est supprimée.
  • L’air que vous respirez dans votre maison est de meilleure qualité grâce à la VMC double flux. En effet, le système procède à la filtration d’éléments nuisibles tels que les pollens, les bactéries, les spores, les moisissures et autres particules fines.
  • La VMC double flux est compatible avec les puits canadiens. Ces derniers offrent une excellente rentabilité en termes d’énergie et permettent un rafraichissement en été.

Les différents types de VMC double flux

La VMC double flux classique

La VMC double flux classique fonctionne en échangeant la chaleur entre l’air extrait et l’air insufflé. Ce processus limite les déperditions de chaleur en comparaison avec la VMC simple flux. Il faut savoir que la VMC double flux classique est le système le plus plébiscité des différents types de VMC double flux.

La VMC double flux thermodynamique

La VMC double flux thermodynamique est la plus performante et la plus économique des systèmes de ventilation double flux. Cependant, son installation est onéreuse et nécessite que le logement bénéficie d’une bonne isolation passive, répondant aux dernières normes RT 2010. La VMC double flux thermodynamique est pourtant une solution complète dans la mesure où elle est réversible. Elle permet à la fois de ventiler, de chauffer l’air, et de climatiser ; il est même possible qu’elle produise de l’eau chaude.

Son principe combine à la fois le fonctionnement de la VMC double flux classique et de la pompe à chaleur. Ainsi, au lieu de puiser la chaleur de l’air extérieur, la pompe à chaleur va capter les calories qui se trouvent dans l’air extrait. Elle se chargera ensuite de la transmettre à l’air neuf soufflé. Ce processus permet d’obtenir une température constante de la pompe à chaleur et d’excellentes performances. Il faut savoir que vous pourrez bénéficier d’un recyclage d’une partie de l’air en vue d’obtenir un débit d’air plus conséquent. Le système est évidemment réversible ; en été, votre logement pourra également bénéficier d’une climatisation.

Côté rentabilité, avec ce type de système, l’investissement initial ainsi que les coûts supplémentaires en termes d’entretien ne permettent pas d’obtenir un profit quelconque. Cependant, vous pourrez profiter de nombreux autres avantages comme une économie conséquente en énergie, une solution complète de ventilation et de climatisation, moins de bruits externes et peu d’entrée d’air froid, un meilleur accès aux filtres, etc.

La VMC double flux hygroréglable

La VMC double flux hygroréglable est un système de ventilation qui permet la variation du débit d’air en fonction de l’hygrométrie, c’est-à-dire de l’humidité.

Les critères de choix d’une VMC double flux

Le mode de fonctionnement

La VMC double flux peut fonctionner de deux manières différentes :

  • Soit en étant autoréglable, c’est-à-dire que le système fonctionne en permanence et intègre un moyen de régulation automatique ;
  • Soit en étant hygroréglable, c’est-à-dire que le système se met en marche selon le taux d’hygrométrie de la pièce. Ce mode de fonctionnement est beaucoup plus économique.

Le rendement

Le rendement correspond à l’économie de chauffage du dispositif. Le rendement d’une VMC double flux est un critère de choix essentiel. Il représente la quantité de chaleur que le système récupère dans l’échangeur, c’est-à-dire l’apport de chaleur qui va permettre de chauffer votre intérieur à petit prix.

Les modèles de VMC double flux les plus performants peuvent atteindre un rendement de 92 % et plus ; ceux d’entrée de gamme arrivent jusqu’à 65 %. Pour une bonne rentabilité, privilégiez l’achat d’une VMC double flux dont le rendement est d’au moins 85 %.

Plus ce rendement est élevé, plus vous ferez des économies de chauffage durant les temps froids. Si en plus votre système est équipé de l’option ?by-pass?, vous ferez des économies notables sur les dépenses de climatisation durant les temps chauds.

Le débit d’air

Le débit d’air est relatif au volume de votre maison. Il se calcul selon la formule :

volume de chaque pièce cumulé / 24 = débit d’air minimum de la VMC double flux

Lors de votre achat, le but n’est en aucun cas d’opter pour la VMC double flux à débit élevé, mais plutôt de privilégier celle qui propose un débit d’air adapté aux besoins de votre logement et de ses occupants. Selon la réglementation en vigueur, des seuils minimaux sont imposés en accord avec les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983. A titre d’exemple, pour une maison avec 5 pièces principales, le débit minimal total de la VMC double flux qui doit y être installée correspond à 105 m3 par heure.

La consommation énergétique

La consommation en énergie d’une VMC double flux peut influer sur les économies d’énergie que vous réaliserez. Aujourd’hui, les constructeurs proposent des motorisations à basse consommation qui peuvent amener votre VMC double flux à réduire ses besoins en énergie de manière considérable.

Le bruit

Avant l’installation de ce type de dispositif, vous devez également considérer le bruit qu’il peut générer. Il s’agit d’un critère de choix essentiel, surtout si vous disposez d’appareils motorisés dans vos combles. Pensez à vérifier le niveau sonore de l’appareil en vous référant au nombre de décibels mais aussi en effectuant un test de la VMC double flux.

La sortie d’élimination des condensats

Comme une VMC double flux engendre de la condensation et que de l’eau se trouve dans les gaines, la présence d’une sortie d’élimination des condensats est utile. Il suffit que le système intègre un moyen de raccordement avec l’évacuation des eaux usées.

Les certifications et les normes

Pour vous assurer de choisir la meilleure VMC double flux, une indication en particulier est à vérifier sur le dispositif. Il s’agit de la certification NF VMC ou NF 205. Dès lors que le produit contient cette norme, cela vous garantit un rendement supérieur à 85 %, mais aussi une faible consommation en énergie.

L’interface programmable et la télécommande

La majorité des modèles de VMC double flux intègre une interface programmable qui est située sur le capot du dispositif. Il s’agit d’un affichage digital qui vous permet d’effectuer tous les réglages et de voir toutes les indications nécessaires. Les modèles les plus sophistiqués sont même livrés avec une télécommande pour éviter de devoir se déplacer pour choisir la vitesse de ventilation, augmenter ou diminuer le débit dans une pièce donnée, etc. Il faut remarquer que les VMC double flux les plus récents s’intègrent parfaitement dans les pièces à vivre en se faisant discrètes derrière une façade design.

Le système By-pass

La présence du système By-pass sur votre VMC double flux est d’une grande importance. Il consiste à laisser entrer l’air frais la nuit, puis à stopper cette entrée d’air frais le jour. Ainsi, en été, vous éviterez l’insufflation d’air chaud au sein de votre logement, ce qui est confortable mais aussi économique en termes de climatisation.

Le choix des gaines d’extraction et d’insufflation

Si votre habitation est une maison individuelle, il est conseillé de choisir des conduits souples pour les gaines d’extractions et d’insufflation de votre VMC double flux. Pour les logements collectifs, les conduits rigides sont les plus indiqués car ils sont plus résistants, mais moins maniables. Dans les deux cas, vous devez isoler vos conduits pour éviter la condensation engendrée par l’échangeur thermique.

Le diamètre idéal pour les gaines est de 125 mm pour la cuisine et 80 mm pour la salle de bain. Quant au nombre de bouches d’évacuation et la longueur des gaines, ils dépendront des besoins en traitement d’air de l’habitation. A l’achat, favorisez d’abord la qualité de vos gaines.

Les conditions et conseils d’entretien et d’installation

De nos jours, les économies en énergie constituent un véritable enjeu de taille. En plus, le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter. S’équiper d’une solution de ventilation qui soit à la fois efficace et économique est donc un choix judicieux. Il faut aussi tenir compte du fait que pas moins de 20 % des pertes d’énergie au sein d’un logement sont engendrées par le renouvellement de l’air. La VMC double flux constitue une alternative efficace. Toutefois, ses performances dépendent de ses caractéristiques, mais surtout de son installation. Cette dernière n’est pas compliquée mais nécessite toutefois de bien respecter les étapes qui suivent :

La pose des gaines

La longueur de chaque gaine doit être proportionnellement bien répartie. Selon le type de logement, vous aurez le choix entre des modèles rigides, semi-rigides, ou souples. Les angles et les coudes sont à éviter sur vos conduits car ils risquent de favoriser la formation de condensation.

L’étanchéité de la maison

Pour qu’une VMC double flux soit efficace au sein de votre demeure, il faut que celle-ci soit bien étanche à l’air. Pensez donc à faire vérifier l’étanchéité à tous les niveaux pour y remédier en cas de défaillance avant l’installation de votre VMC double flux. Pour ce faire, adoptez des rouleaux de scotch d’étanchéité ou penchez-vous sérieusement sur le système si les rouleaux de scotch d’étanchéité ne suffisent pas à réduire la pénétration d’air au sein de votre maison.

Les filtres et l’entretien

Les filtres qui purifient l’air doivent être changés tous les 6 mois. Les indications quant à leur remplacement sont à lire dans le guide d’utilisation ou à demander auprès du fabricant. La qualité de l’air que vous respirez dans votre logement dépendra de l’entretien de vos filtres. Aussi, il importe de considérer leur coût lors pendant votre achat de VMC double flux.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-20 02:37:13