Top 10 Meilleur Compteur Geiger 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Compteur Geiger ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Compteur Geiger pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Compteur Geiger !

Notre sélection de compteur geiger

Guide d’achat compteur geiger

Le milieu des radioactivités vous intéresse et surtout, vous aimeriez prendre des mesures exactes sur certaines substances radioactives ou non au quotidien. Pour cela, il vous faut un compteur Geiger. Si la marque existe depuis plus d’un siècle, il faut quand même faire attention quant à son choix pour disposer d’un appareil pratique, simple d’usage et efficace. C’est pourquoi nous avons établi ce guide et comparatif afin de vous orienter pour votre choix. Le meilleur compteur Geiger sera ainsi issu de votre propre décision après test et connaissance de toutes les informations nécessaires à son acquisition. Découvrez ainsi tout ce qu’il faut savoir pour l’acquisition de cet instrument de mesure de radioactivité.

Pour quelles raisons acheter un compteur Geiger ?

Étant un appareil relativement facile à utiliser, un compteur Geiger vous permettra d’évaluer et de connaitre le niveau d’exposition à un ou plusieurs rayonnements radioactifs dans un endroit ou une substance précise. À l’origine destiné aux professionnels du nucléaire, ce matériel est aujourd’hui très prisé par les particuliers. En effet, il vous est possible de l’utiliser afin de savoir si vos objets du quotidien disposent d’un éventuel niveau de radioactivité. Vous pourrez aussi évaluer le niveau de contamination ou de radioactivité de l’environnement qui vous entoure.

Un rappel sur les fonctionnalités du compteur Geiger

Le compteur Geiger est un appareil qui permet de quantifier le taux de radioactivité d’une substance grâce à la détection des rayonnements ionisants : rayons bêta, rayons gamma, rayons X. Comme il n’est pas possible de les palper ni de sentir leur odeur, le seul moyen de détecter ces rayonnements est le phénomène d’ionisation effectué par le compteur Geiger.

Le principe de fonctionnement de l’appareil mesurant la radioactivité a été conçu vers le début du XXe siècle par Hans Geiger, un physicien allemand. Plus tard vers 1928, c’est Walter Müller qui a mis au point l’appareil en utilisant les principes de Geiger.

Ainsi, cet appareil dispose d’un tube Geiger-Müller, une sorte de chambre métallique de forme cylindrique remplie de gaz à faible pression et munie d’un fil métallique. Le compteur est aussi doté d’un système d’amplification et d’un système d’enregistrement du signal. Au niveau de l’axe, la tension entre le fil métallique et le tube cylindrique atteint 1000 V.

Pour résumer le fonctionnement, lorsqu’un rayonnement ionisant entre dans le tube Geiger-Müller, le phénomène d’ionisation se produit. Il s’agit d’un détachement des électrons qui se prolifèrent rapidement sous l’effet de la tension et ainsi provoque d’autres ionisations. Un signal sonore ou une alarme sonore est alors envoyé pour avertir l’utilisateur.

En ce qui concerne les unités de mesure de l’appareil, il en existe deux principalement utilisées. On parle ici du µSv/h et du mSv/h. pour savoir comment les différencier, il faut tout d’abord savoir que leur contexte d’utilisation est différent. En effet, la première est employée dans les mesures de doses de radioactivité se trouvant dans une source naturelle. Cette dernière devrait d’ailleurs disposer d’un taux légal ou règlementaire admissible. La seconde, quant à elle, est destinée à un usage au niveau de sources de radioactivité à risques et dangereuses possédant des niveaux ou taux de contamination très importants.

À noter que le compteur Geiger a d’autres fonctionnalités plus simples à part la détection des rayonnements ionisants. Il peut s’agir d’une fonction lampe de poche ou bien une indication date et d’heure.

Les critères de choix d’un compteur Geiger

Le compteur Geiger permet de réaliser des mesures simples notamment l’exposition à une certaine quantité de rayonnement dans un lieu déterminé et la mesure de la radioactivité sur des objets de la vie courante. Par contre, il ne peut pas capter les rayons alpha ainsi que les trop faibles niveaux de radioactivité. L’objet s’avère tout de même utile pour le grand public.

Pour trouver le meilleur modèle parmi ces appareils de mesures de radioactivité, il vous faut considérer certains points.

La prise en main

À commencer par la facilité de la prise en main. En effet, même s’il s’agit d’une invention du domaine de la physique, il faut quand même veiller à ce que l’appareil soit facile à utiliser et à comprendre. Dans ce cadre, il vous faut un compteur dont les données peuvent être interprétées facilement. Certains modèles disposent de la possibilité d’une connexion par Bluetooth. Toujours est-il que le compteur doit être à la hauteur des connaissances générales qui caractérisent le grand public.

D’une manière générale, l’utilisation de ce genre d’appareil est particulièrement aisée. Certains modèles qui intègrent des caractéristiques supplémentaires seront toutefois plus difficiles à utiliser et nécessiteront des connaissances spécifiques.

Le rayonnement

Ensuite, il vous faut déterminer l’étendue du rayonnement qui peut différer d’un compteur à l’autre. Il s’agit de la capacité de l’appareil à détecter les rayons ionisants sur une surface déterminée. Pour vous aider dans votre choix, il vous faut savoir qu’un débit de dose efficace pouvant atteindre 9.90 Sv/h (sievert par heure) est d’une manière générale excellent. Les instruments de mesure disposant de cette capacité disposeront de performances non négligeables.

À noter toutefois que cela ne signifie pas que les autres appareils disposant de moins de taux de dose ne sont pas performants. Les dosimètres qui entre dans cette famille sont parfaits pour un usage occasionnel ou si vous débutez dans le domaine.

Pour ce qui est du détecteur de rayonnement gamma et rayonnement bêta, un appareil performant dispose d’une étendue comprise entre 0.25 et 3.5 MeV pour le bêta et jusqu’à 11.25 MeV pour le gamma.

Le nombre de compteurs

Il faut savoir que le nombre de compteurs est un critère particulièrement important dans le choix d’un radiamètre. La raison est simple en effet, un double compteur permet de limiter l’exposition. En d’autres termes, la durée du cycle de mesure sera énormément limitée, ce qui signifie que le temps d’exposition à chaque mesure sera plus bref. En fonction des modèles, le cycle de mesure peut durer 40 secondes. D’autres appareils seront capables de réaliser des temps record dans un ordre d’une vingtaine de secondes.

La marque

Pour réaliser un bon investissement, il est également essentiel de privilégier une marque reconnue dans le domaine. Dans ce cadre, préférez celles qui sont recommandées par la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité ou CRIIRAD. Renseignez-vous aussi sur les services que peuvent proposer les marques et les différentes possibilités de contact qu’elles proposent.

Les rayonnements mesurés

Il faut savoir que tous les modèles de compteur Geiger que vous trouverez sur le marché ne mesurent pas tous la même chose. En effet, un instrument de mesure de ce type de base ne va contrôler que les particules gamma et les particules bêta. D’autres modèles, plus sophistiqués peuvent proposer la mesure des rayonnements X et/ou des rayonnements alpha. Sachez cependant que le prix d’un compteur Geiger de ce type sera plus conséquent que celui d’un tout autre modèle de base.

Le budget

Enfin, il faut toujours penser au budget que vous allez consacrer à l’achat de cet appareil étant donné que les gammes sont différentes avec des prix variés. Si vous n’avez jamais utilisé de compteur Geiger, pensez à choisir un modèle simple. Sinon il y a toujours les appareils haut de gamme avec plus de spécificités dont le test vous permettra de découvrir les véritables caractéristiques.

Le compteur Geiger Bluetooth

Avec le développement des nouvelles technologies, il n’est pas étonnant que le compteur Geiger dispose aussi d’une fonction Bluetooth. Cela permet à l’utilisateur d’enregistrer et de stocker les mesures depuis un téléphone mobile grâce à une application spécialisée. Ce qui, par la suite, donne la possibilité de détecter des rayonnements tout en se déplaçant. Le stockage des données peut se faire par une cartographie. Vous pouvez même partager vos résultats si vous le souhaitez.

Bref, le compteur Geiger est un appareil qui permet de mesurer la radioactivité ambiante sur une substance ou dans une zone déterminée. Les données peuvent être lues et interprétées sans difficulté sans que vous ayez besoin d’être un physicien renommé. Les modèles et les gammes sont différents d’un compteur à l’autre.

Cependant, avec les informations de base nécessaires à votre achat, que vous avez eu grâce à ce comparatif, vous pouvez être sûr de trouver le bon modèle. Vous pourrez alors partir à l’exploration de la radioactivité de tout l’environnement qui vous entoure que ce soit un endroit précis, un aliment, la feuille d’un arbre ou une substance quelconque dont le rayonnement vous met dans le doute. Pensez quand même à utiliser l’appareil uniquement lorsque c’est vraiment nécessaire. Ce qui vous permet de limiter l’exposition et de prolonger l’usage de l’appareil.

Pour quelles raisons utiliser un radiamètre ?

Aussi appelé compteur Geiger Muller ou dosimètre, cet appareil est ainsi utilisé pour estimer les rayonnements de particules gamma, bêta ou les rayonnements X dans un endroit donné. Son emploi est donc idéal dans de nombreuses situations tout en rendant possible la résolution de différentes problématiques. Un appareil de ce type est donc utilisé :

  • Pour tous ceux qui travaillent de près ou de loin sur des sources ionisantes. Il peut s’agir de scientifiques, de travailleurs du nucléaire et même de particuliers intéressés par le domaine ;
  • Pour pouvoir mesurer le niveau de radiation d’endroits. Cela peut concerner la radiation donnée par du charbon par exemple ;
  • Pour déterminer la radiation que peuvent avoir des objets de la vie quotidienne ;
  • Par les personnes qui vivent à proximité d’une centrale de traitement nucléaire ;
  • Pour connaitre le niveau de pollution souvent contenu dans les traitements pour le cancer ;
  • Pour mesurer le niveau de radioactivité naturelle que l’on trouve dans la nourriture comme le poisson entre autres ;
  • Pour tous ceux qui s’intéressent à la radioactivité dans l’environnement et aux effets nocifs de celle-ci ;
  • Pour savoir le niveau de pollution des produits que l’on utilise dans la radiologie ou dans la médecine nucléaire ;
  • Pour tous ceux qui souhaitent être rassurés suite à une période radioactive ;
  • Pour ceux qui se passionnent dans les éventuels problèmes liés à la notion de survivalisme.

Comment savoir qu’un dosimètre fonctionne ?

Afin de savoir si le modèle que choisi fonctionne, il vous faudra disposer d’une source radioactive. Il est aussi nécessaire que cette dernière soit inoffensive et bien sûr, légale. Afin de vous éviter le déplacement vers une centrale nucléaire, sachez que vous avez le sel de régime. Ce dernier est composé de chlorure et de potassium. Vous trouverez ce genre de sel facilement dans les supermarchés ou dans l’épicerie du coin. Toutefois, il faut savoir que les radiations fournies par cet élément sont à faibles doses. Si vous avez opté pour un compteur Geiger sensible aux radiations nucléaires, il réagira à son contact.

Il existe également une autre source de radioactivité que vous pouvez facilement trouver. Elle est d’ailleurs légale et inoffensive et constitue donc une très bonne alternative. On parle ici du verre à l’uranium que l’on appelle aussi l’ouraline. Son activité radioactive est plus prononcée que celle du potassium. Elle est donc plus intéressante pour la réalisation de votre test. De plus, l’uranium renfermé dans le verre évite tout risque de contamination, ce qui lui vaut une sureté indéniable. En outre, vous pourrez aussi trouver divers objets en ouraline dans le commerce. En effet, plusieurs objets décoratifs ou bijoux sont réalisés à partir de cette matière. Sur internet, vous pouvez rechercher les termes « uranium glass » ou « vaseline glass » pour arriver à vos fins.

Lorsque vous aurez la source de radioactivité, vous n’aurez plus qu’à réaliser le test de fonctionnement de votre nouveau compteur Geiger. Approchez ainsi votre appareil sur le matériau après l’avoir mis en marche. Dans la mesure où le nombre de détections de votre dosimètre augmente, cela veut dire que l’appareil fonctionne. Dans le cas contraire, il y a un problème et il vous faudra que vous contactiez le vendeur du produit. Il est nécessaire de préciser que la distance requise pour la détection d’un objet radioactif à des niveaux mineurs est d’une dizaine de centimètres au maximum. Veillez donc à respecter cela lors de votre test.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-21 02:32:07