RGPD 2018 : les nouveautés concernant la protection des données

Depuis le mois de mai 2018, chacun doit faire face à certaines nouveautés concernant la protection des données. En effet, il est désormais possible pour les structures de stocker de plus grandes masses de données, mais également de les exploiter, voire d’apposer des commentaires concernant certaines informations personnelles. Le RGPD 2018, ou Règlement Général de Protection des Données, va ainsi venir réguler le traitement de ces données afin de garantir une meilleure sécurité de celles-ci, accroître les droits de chacun sur ses renseignements personnels, et homogénéiser ces règles sur toute l’Union européenne.

RGPD 2018 : un meilleur encadrement du traitement des données

Selon le RGPD 2018, un encadrement plus renforcé concernant la protection des données va être mis en place : en effet, parmi les nouveautés qui entreront en vigueur avec le RGPD 2018, on retrouvera notamment le fait que toute personne dont les données sont collectées auront un droit de regard sur celles-ci, et pourront refuser le traitement de leurs informations, ou leur profilage, sauf exception. Également, le RGPD 2018 prévoit qu’il est interdit de traiter de données dites « sensibles », telles que l’état de santé d’une personne, ses opinions politiques, son orientation sexuelle ou encore religieuse… sauf, encore une fois, dans certaines circonstances indiquées dans le RGPD 2018. Retrouvez le règlement et des solutions sur https://donnees-rgpd.fr/.

Le RGPD 2018 place la vie privée des personnes au coeur de ses préoccupations afin de leur proposer de nouvelles mesures garantissant une sécurité optimale de leurs données : le RGPD 2018 concerne ainsi à la fois l’utilisation que font les entreprises des données qu’elles peuvent récolter au sujet de leurs clients, ainsi que les informations que les internautes peuvent laisser lorsqu’ils naviguent sur la toile. Les usagers auront ainsi le droit de regarder les renseignements les concernant, mais pourront également demander à les récupérer, les supprimer ou même les retirer.

RGPD 2018 : comment bien s’y préparer ?

Si à première vue le RGPD 2018 semble contenir beaucoup d’informations et demander une grande vigilance, plusieurs outils sont mis à la disposition des structures pour anticiper ces nouvelles règles et s’y adapter en douceur.

Tout d’abord, il est possible d’assister à des formations d’une durée d’une journée afin de mieux comprendre le RGPD 2018, de s’assurer d’être en conformité avec ce nouveau règlement, et de pouvoir répondre à toutes ses questions sur le sujet. Ensuite, il est également possible, pour les structures concernées par le traitement des données et susceptibles d’ajouter des commentaires, d’avoir recours à un logiciel, appelé RGPD Text-Control. Ce dernier va permettre d’identifier plus facilement les données considérées comme sensibles, et proposer des alternatives à l’utilisateur de l’outil. En effet, selon le RGPD 2018, toute donnée récoltée doit être licite et se doit d’être appropriée. De plus, les entreprises doivent se montrer particulièrement vigilantes vis-à-vis des données « sensibles ».

Ainsi, les structures devront prochainement se conformer au RGPD 2018, et veiller à ce que leurs données soient bien protégées, tout en garantissant une utilisation bienveillante de ces dernières.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter