Où souscrire une assurance dommages-ouvrage lorsque l’on est un particulier ?

Alors que vous vous apprêtez à entamer de gros travaux au sein de votre habitation, voilà que se pose la question de l’assurance dommages-ouvrage. Vous avez beau connaître les grandes lignes concernant cette assurance, vous ne savez peut-être pas vers qui vous diriger pour y souscrire, et pour cause ! Il existe différents professionnels compétents pour vous proposer cette assurance, mais encore faut-il réussir à trouver celui dont les tarifs seront les plus intéressants. Même si une assurance dommages-ouvrage pour particulier représente un budget conséquent dans le principe, ce n’est pas pour autant que vous devez obligatoirement contracter un crédit pour la financer.

Les assureurs indépendants, les plus récalcitrants

Le problème majeur d’une assurance dommages-ouvrage, c’est qu’elle est peu rentable du point de vue des assureurs. En effet, si elle coûte bien souvent entre 4 000 et 5 000 euros du côté de l’assuré, ce sont des dizaines de milliers d’euros qui doivent souvent être déboursés par les experts en assurances dans le cas d’une malfaçon !
Sur le marché du bâtiment, il arrive que des entreprises ferment leurs portent, et même si les assurances peuvent se retourner contre elles dans ce cas, elles auront bien du mal à récupérer l’argent avancé pour les travaux destinés à réparer les dégâts. Cela explique en grande partie le fait que tant de cabinets d’assurances ne donnent pas suite à une demande de dommages-ouvrage, mais heureusement, des alternatives existent.

L’assureur de votre professionnel en bâtiment, une excellente option

L’entreprise qui va venir effectuer les gros travaux au sein de votre habitation est forcément assurée, cela est inscrit dans la loi. Cet assureur est enclin à lui fournir un recourt dans le cas où elle rencontrerait des ennuis divers, cela signifie qu’il est certainement prêt à prendre le risque de vous assurer en dommages-ouvrage.
Bien souvent, vous réaliserez même des économies en procédant ainsi ! L’assurance continuera de vous coûter plusieurs milliers d’euros, puisque son prix est calculé en fonction du montant global des travaux. Toutefois, le taux sera réduit si l’on devait comparer avec ceux proposés par les assureurs indépendants.

Des recours qui peuvent vous aider à avancer dans vos démarches

En théorie, un assureur n’a pas le droit de refuser de vous assurer en dommages-ouvrage. Le délai qui lui est octroyé pour répondre à votre demande est de 90 jours, s’il répond de manière négative ou s’il ne donne pas suite à votre requête, vous pouvez saisir une instance supérieure qui rappellera à ce professionnel quelles sont ses obligations. Le Bureau central de tarification se chargera également de fixer le montant global de l’assurance qui vous désirez contracter, de telle façon que l’assureur n’aura d’autre choix que d’obtempérer.
Au vu de cette situation, n’oubliez pas de vous y prendre le plus tôt possible pour trouver un professionnel apte à vous assurer en dommages-ouvrage. Les démarches peuvent demander du temps, et tant que le contrat n’est pas signé, vous ne pouvez démarrer les travaux, car ils ne seraient pas couverts. En cas de malfaçon par la suite, vous seriez obliger de débourser vous-même la somme nécessaire aux travaux le temps qu’un tribunal délibère sur votre cas.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter