Optimiser la sécurité d’une propriété grâce à un portail battant automatisé !

Le portail est le premier garant de la sécurité d’un local, que ce soit pour une simple habitation ou pour une entreprise. Il peut jouer un double rôle car non seulement il empêche les personnes non autorisées d’y entrer, mais il protège aussi les propriétaires, notamment les enfants et les animaux de compagnie. On peut dire qu’il détermine également la limite d’une propriété. De ce fait, il est très important de penser à la qualité et à la performance du portail. Ce qui a incité les gens, particuliers ou professionnels, à chercher une nouvelle solution efficace pour faciliter le quotidien : c’est l’utilisation d’un portail motorisé. Un portail motorisé est un système d’ouverture automatisé qui peut être adapté à tous les types de portails ou de volets, tels que les modèles battants ou les modèles coulissants.

Les portails battants motorisés et leur niveau de sécurité

Le degré de sécurité qu’un portail motorisé peut offrir dépend en général du type d’automatisme. Pour les portails battants, on peut choisir entre : la motorisation à bras mécanique, l’automatisme à vérin, l’automatisme à roue, l’automatisme enterré et l’automatisme intégré. Tout d’abord, concernant la motorisation à bras, il s’agit de bras articulés qui sont fixés sur les vantaux. Ces bras peuvent être hydrauliques ou électromécaniques et ils sont très performants. Ensuite, pour l’automatisme à vérin, il s’agit d’un mécanisme qui ne peut être installé que sur des structures solides comme les portails en acier ou les portails en fer. De ce fait, son niveau de sécurité est très élevé et il ne peut être posé que par des professionnels. Notons qu’on peut choisir entre trois types de vérins : le vérin pneumatique, le vérin électrique et le vérin hydraulique. Quant à la motorisation à roues, les roues sont fixées en bas des vantaux. Ce genre d’automatisme est surtout utilisé pour garantir la sécurité d’un terrain en pente ou d’un terrain déformé. Il y a également l’automatisme enterré qui est considéré comme le meilleur système de motorisation de portail, car il est enterré en bas des vantaux et il constitue une motorisation durable et solide. C’est le cas des modèles d’automatisme de portail proposés par FAAC. Enfin, l’automatisme intégré est un mécanisme qui est implanté dans les montants verticaux des vantaux. Il présente presque les mêmes atouts qu’une motorisation enterrée.

Comment motoriser un portail battant ?

Il est plus rassurant d’installer la motorisation d’un portail battant soi-même si possible, comme pour un produit FAAC par exemple. En effet, il n’y a pas besoin d’avoir une grande connaissance en bricolage pour poser ce mécanisme, il suffit tout simplement de suivre quelques étapes importantes. Tout d’abord, il y a lieu de mesurer la hauteur de position du moteur et du bras ainsi que la distance entre le pilier et l’axe du gond. Ensuite, il faut repérer les trous de fixation du moteur sur chaque pilier. Et pour préparer le portail, il y a lieu de déterminer les repères et de placer les supports du bloc-moteur. Notons que la cosse du fil de masse est à enfiler sur la vis de fixation qui se trouve en haut du portail. Après, il y a lieu de s’occuper des bras du portail. Pour ce faire, il faut fixer le bras engagé à l’aide de l’axe afin d’articuler celui-ci. Par conséquent, le moteur va pouvoir fermer et ouvrir le portail sur commande. Et il ne faut pas oublier de poser l’axe souple sur la plaque de fixation du vantail pour permettre de les solidariser, avant de visser le bras au portail. La dernière étape est de brancher les fils électriques au moteur et de fermer les capots. Normalement, comme pour un objet mécanique FAAC, un portail mis sous tension se programme et se règle tout seul, mais il est quand même nécessaire de placer la butée du bloc-moteur sur l’encoche la plus proche du pilier pour régler le portail.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter