Motorisation de portail : les systèmes à retenir

motorisation de portail

La motorisation portail  facilite la vie aux habitants des maisons car les « va et vient » pour l’ouverture et la fermeture des portails sont proscrits. Le choix d’un automatisme de portail suscite maints questionnements de même que des réponses dont voici un florilège.

Quel portail compatible avec la motorisation ?

La motorisation de porte ne se fait pas avec n’importe quel type de portail. En effet, un portail en PVC par exemple ne se prête pas du tout à la résistance que nécessite la fixation de la motorisation porte. Ainsi, il est préférable dans ce cas de faire le choix d’un portail coulissant beaucoup plus résistant que le modèle à battant. Hormis ce choix, il est important également de vérifier les mesures d’entrée,  de choisir le type de motorisation (enterrée ou semi-enterrée) sans oublier les normes en vigueur.

Quel système de motorisation pour le portail à deux vantaux ?

Deux systèmes d’automatisme existent pour l’ouverture du portail à deux battants. D’une part, il y a la motorisation à vérin  caractérisée par sa discrétion et son aspect ultra compact. La motorisation à vérin s’installe sur un poteau ou mur dans le sens du prolongement du portail. Elle peut aussi se mettre en œuvre sur un mur perpendiculaire à la porte. Ce type d’ouvrage exige assez de fixations solides pour une traction aisée.
D’autre part, il y a la motorisation de portail à bras qui séduit par sa rapidité et sa forme imposante. Elle s’harmonise parfaitement sur toute sorte de portail et son mode de traction facilite la course des vantaux. Très pratique pour les portails moyens et lourds, ce dispositif recours moins aux fixations.
Le choix de l’un ou l’autre de ces dispositifs doit être guidé par certains critères comme le sens d’ouverture, le poids du portail, sa robustesse, ainsi que la cadence. Dans tous les cas, le vérin est la meilleure alternative pour les portails lourds et espaces confinés tandis que la motorisation à bras s’adapte aux autres applications.

Quel dispositif de motorisation faut-il pour un portail coulissant ?

Même si le portail coulissant est habituellement installé pour recevoir une motorisation, il faut quand même suivre les mêmes critères sus énoncés dans le choix à faire. Ensuite, il faut s’assurer que l’automatisme du portail tienne bien compte de la largeur du portail alu ainsi que de la fonctionnalité « ouverture piéton ». Il sera entre autre nécessaire de considérer aussi la transmission effectuée par crémaillère. Un graissage s’impose si l’engrenage moteur est métallique.
Par ailleurs, il faut nécessairement que le bloc moteur garde sa rigidité tout en restant souple face aux obstacles qui peuvent se présenter sur la trajectoire du portail. A cause de ce détail, il ne faut pas négliger la forme du rail. La forme triangulaire connue pour sa robustesse ne retient pas d’aspérités en surface. Le rail rond quant à lui dépasse plus du sol même s’il est intéressant. A propos du rail de forme carrée, il est moins avantageux puisqu’il retient l’eau de pluie, la glace, la neige et autres poussières.
Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit qu’un bon rail de guidage favorise le bon fonctionnement de la barrière automatique.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter