Le sol stratifié et ses caractéristiques

Le plus connu des sols stratifiés est très certainement celui qui imite le parquet. Pourtant, il n’est guère composé de bois mais de résine et de fibres qui peuvent être de différentes origines selon le rendu souhaité. En effet, outre le parquet, il est possible d’installer un sol stratifié imitant le carrelage ou encore la pierre.

À la différence d’un véritable parquet, un sol stratifié ne se rénove pas, c’est à dire que lorsqu’il est abîmé par la chute d’un objet par exemple, il est impossible de lui rendre son état d’origine. Mais cela n’est pas forcément un problème puisque le sol stratifié est très peu onéreux ! C’est pour cela qu’il peut être agréable de le choisir si vous envisagez notamment de rénover prochainement votre maison. De plus, dans le cas où vous avez des enfants, ou dans les pièces à fort passage, un sol stratifié se révèle très agréable : vous aurez bien moins mal au coeur dans le cas d’une dégradation.

Autre différence notable avec d’autres types de sols, le stratifié ne nécessite pas une pose compliquée avec de la colle : les dalles et lattes sont très simples à découper et à poser, par clipsage notamment. Vous pouvez toutefois retenir que la pose peut se révéler un peu longue. Il est possible d’installer un sol stratifié par dessus de nombreuses matières telles que la moquette, le carrelage ou encore le béton !

Pourquoi choisir un sol stratifié ?

L’avantage principal de ce type de sol est qu’il est disponible en de nombreuses couleurs et initiations, afin de convenir à toutes vos envies. De plus, son coût peu élevé se révèle parfait si vous aimez changer régulièrement votre intérieur : en deux jours, vous pourrez totalement refaire votre sol sans pour autant avoir besoin de tout détruire avec un marteau piqueur !

Selon la pièce dans laquelle vous souhaitez poser ce type de sol, il peut s’avérer utile de prendre quelques paramètres en compte. Certains modèles peuvent être vendus avec une couche d´isolant thermique ou encore phonique. L’humidité est l’un des ennemis principaux du sol stratifié, veillez à en choisir un qui soit adapté, c’est à dire vendu avec une isolation contre l’humidité, notamment si vous souhaitez le poser dans une salle de bain.

Par ailleurs, sachez que le sol stratifié est bien souvent compatible avec le chauffage au sol ! Dans tous les cas, ce type de revêtement se révèle nettement moins désagréable que le carrelage, par exemple, lors des froides journées hivernales.

Enfin, il est important de noter que le sol stratifié se démarque par sa facilité d’entretient. L’aspirateur suffit bien souvent à faire disparaitre toutes les poussières, mais dans le cas de tâches plus importantes, veillez à ne pas laver avec trop d’eau. Comme cela fut évoqué précédemment, le sol stratifié n’aime pas l’humidité, privilégiez donc un savon qui s’utilise à sec par exemple. Vous pouvez même envisager d’utiliser des brosses douces afin de ne pas endommager votre intérieur avec diverses rayures !

 

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter