La fourmi pharaon est-elle égyptienne ?

fourmi pharaon

Son nom évocateur nous fait penser aux anciens rois égyptiens et sème dans notre imaginaire l’image noble d’une fourmi pas vraiment comme les autres. Retour sur cet insecte social à six pattes.

Une fourmi égyptienne ?

Son nom a été donné par le naturaliste suédois Carl Von Linné au XVIIIe siècle après avoir cru que la fourmi figurait au nombre des dix plaies d’Egypte dans les saintes écritures. En réalité, les seuls insectes figurant dans cette liste étaient les poux, les criquets migrateurs et les puces. Originaire d’Afrique occidentale, cette fourmi s’est répandue partout dans le monde grâce au commerce international, par terre et mer. Si son nom est trompeur, cette fourmi n’en reste pas moins atypique.

Qui est-elle vraiment ?

De couleur jaunâtre à brun clair, la fourmi pharaon est de très petite taille. Souvent invisible à l’œil nu, elle est invasive mais ne pique pas. Les reines sont les fourmis les plus grosses de la colonie. Elles vivent environ 200 jours et ont un rôle de reproductrices. Contrairement à beaucoup d’autres espèces de fourmis, elles se reproduisent sans quitter le nid et peuvent féconder jusqu’à 350 œufs. Les ouvrières quant à elles sont plus petites et vivent environ 70 jours. Stériles, elles sont de parfaites organisatrices et se montrent indispensables à la colonie. Plutôt futées, elles laissent des traces de phéromones sur le sol lorsqu’elles se déplacent en file indienne pour guider les autres fourmis jusqu’à la nourriture. Elles ont également le rôle de recruter d’autres ouvrières sur le chemin qui mène du nid à la nourriture. Une organisation parfaitement orchestrée !

Un insecte invasif

Envahissante, la fourmi pharaon est aujourd’hui considérée comme une véritable plaie. Affectionnant les endroits chauds, elle se plait dans les maisons, les hôpitaux, les bureaux, les restaurants et peut établir ses nids dans des espaces insolites comme dans des prises électriques ou entre des livres installés dans une bibliothèque.
Nomade, sa colonie se forme par « bourgeonnement ». Une reine et quelques ouvrières vont quitter le nid actuel pour en établir un autre et c’est ainsi que les fourmis se propagent.
Certaines colonies sont immenses et peuvent accueillir plus de 300 000 fourmis.
Difficile à éradiquer, il faut souvent faire appel à un expert car les insecticides ne sont d’aucun effet, les fourmis se déplaçant sans cesse pour créer des nids satellites.
Cette espèce non dangereuse peut cependant être véritablement nuisible. Omnivore, la fourmi pharaon va se nourrir de ce qui traine chez vous et plus particulièrement dans votre cuisine : biscuits, viande, boissons sucrées, farine, céréales… elle a cependant l’avantage de nous débarrasser des punaises de lit, des puces et des larves de mouches.

Cet insecte invasif est devenu au fil du temps cosmopolite. Même si il vient du continent africain, il n’a d’égyptien que son nom. Inoffensif pour l’humain, il est cependant envahissant et très difficile à éradiquer. Si vous en avez chez vous, armez-vous de patience et n’utilisez surtout pas d’insecticide, car se sentant menacés, ils risquent de proliférer davantage en créant d’autres nids.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter