De quoi s’armer pour débuter dans la couture ?

La petite robe noire que vous rêvez tant coûte une petite fortune ? Que dites-vous d’en confectionner une, par vos propres moyens, et vous initiant dans le monde des loisirs et créations ? Certes, le chemin pour aboutir à la tenue parfaite sera long, mais avec du bon matériel et quelques cours, vous y arriverez en un claquement de doigt.

Booster son apprentissage

Quand on débute dans la couture, on a tendance à écouter les conseils de ses proches. On fait le tour des écoles pour apprendre les bases et c’est tout à fait normal. Quoiqu’incontournables, de véritables encadrements pro coûtent assez chers en France. C’est pourquoi, si vous avez une amie ou une grande tante couturière, faites appel à elles pour vous aider dans vos débuts. Une fois les bases acquises, intéressez-vous aux différents ateliers de loisirs créatifs ou salons de beaux-arts. Il existe des prestataires qui se feront plaisir à vous montrer quelques bonnes techniques. Idem si vous êtes accro du scrapbooking, de la calligraphie, de la cuisine créative ou de l’art floral. Le cas échéant, vous aurez toujours l’honneur de vous inspirer des superbes activités créatives de stylistes professionnels. Toujours dans ce sens, de temps en temps, surfez sur la toile. Des milliers de blogs vous allouent gratuitement des tutoriels pour réaliser une jupe originale ou la customisation d’un vieux pantalon en haut ultra tendance. Enfin, une méthode intemporelle qui a fait ses preuves : les livres. Nous ne citerons cependant que celui d’Emilie Pouillot Ferrand intitulé « Coudre, initiation et perfectionnement », qui constitue une véritable caverne d’Alibaba pour les intendants au poste de créateur de mode ou de home décorateur.

S’équiper d’un bon kit mercerie

Cette fois-ci, faisons un petit clin d’œil à toutes ces femmes qui trouvent leur pain quotidien en sublimant ces morceaux de tissus à la peinture aquarelle, à la gouache ou feutre posca. En effet, des années 80 à ce jour, la mercerie créative n’a pas vraiment changé dans le monde. Les aiguilles constituent un indispensable, au même titre que les fils à coudre. Néanmoins, avec la vulgarisation des produits sur le marché actuel, l’on préconise les débutants de se munir de breloques de qualité. La taille de l’aiguille doit être adéquate à la machine à coudre. Aussi, demandez à vos amies quel modèle ne s’émousse pas rapidement. Si le coton est très apprécié pour sa douceur, il est préférable de choisir du fil polyester pour un rendu plus net dans ses réalisations. Après, il y a toujours le classique dont la paire de ciseaux, le ruban, le métier à tisser, la réglette de gradation, les épingles qui doivent être extra fines, le découd-vide et enfin des outils de marquage comme la craie spéciale couture ou un crayon-craie que vous pourrez ranger dans votre petite trousse disney princesses.

Mettre un point sur son tissu

Le choix de tissu dépendra du type de patron voire de vêtement que vous souhaitez customiser pour la fête des pères. Toutefois, il faut aussi prendre en compte les compétences de sa machine à coudre ainsi que ses propres expériences en la matière. Pour vous initier, commencez par un tissu chaine et trame aussi lourd que de la popeline. Choisir du jean ou du lin fin vous donnera du fil à retordre. Les toiles fluides sont, elles aussi, à éviter. Avec deux semaines d’expérience, ce sera difficile pour vous de les maîtriser. Et enfin, n’oubliez pas de laver puis sécher aux pinces à linge votre étoffe pailletée avant utilisation.

 

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter