Ça y est, j’ai acheté mon premier bien immobilier !

Après 4 ans de location et grâce à mon apport personnel, je suis finalement devenue propriétaire d’une maison au design classique. Ce n’est pas forcément la maison de mes rêves, mais rien que l’idée d’avoir mon propre chez moi me conforte. Je tiens donc à vous partager une expérience unique qui m’a été permis de vivre lors de mon premier achat immobilier.

Le déclic

Avant de me lancer dans la quête de ma future maison, j’ai pris le temps de consulter un conseiller en gestion de patrimoine qui m’a fortement recommandé l’investissement immobilier en loi Pinel. Et tout comme vous en lisant cet article ce moment, je me suis demandée ce que signifiait un dispositif Pinel. Un petit tour sur www.loi-pinel.fr s’est alors imposé. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, mais je tiens quand même à vous faire part des grandes lignes. La loi Pinel vise à promouvoir l’investissement immobilier auprès des particuliers en réduisant leurs impôts de 12% à 21%, selon la durée. Grosso modo, il s’agit d’une solution de défiscalisation innovante. Ensuite, le plus dur a été de trouver l’emplacement idéal, car je voulais à tout prix une maison proche de mon lieu de travail et facile d’accès. Pour moi, il était également important que la maison soit située dans un quartier calme. J’ai donc décidé de prendre contact avec une agence spécialisée dans le domaine qui m’a rapidement mis en relation avec un courtier immobilier. Ensemble, nous avons visité plus d’une trentaine de maisons avant de tomber sur la bonne. Place alors aux différentes négociations et démarches administratives.

Une tuerie pour les impôts cette loi Pinel !

Acquérir mon premier bien immobilier avec la disposition Pinel m’a beaucoup apporté, surtout au niveau des impôts. J’ai moi-même fait les comptes et j’en suis arrivée à la conclusion qu’avec ce système il était possible de réaliser une économie allant de 2 000 à 3 500 euros par an, somme qui, entre nous, représente énormément. Je peux aussi louer ma maison à mes proches et à mes descendants (lol, il faut voir loin). Bref, je crois sincèrement que ce projet fut l’une des plus grandes réussites de ma vie et je vous souhaite le même succès. Je dis merci à Madame Sylvia Pinel pour cette perspective qui m’a permis de changer de vie, en quelque sorte.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter